Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Sommaire Fate Système de base

fatecore:progression_du_monde


Progression du monde



Les personnages ne sont pas les seuls à évoluer en fonction de ce qui s’est passé dans le jeu. Les personnages laissent une trace de leur passage dans les différents lieux qu’ils visitent. Les crises et les enjeux majeurs du début du jeu ont été gérés, résolus ou altérés. De nouveaux problèmes majeurs font soudainement surface pour devenir sérieux et menaçants. Les anciens adversaires sont du passé mais de nouveaux s’annoncent.

MJ, quand les joueurs modifient leurs personnages au travers des étapes, vous devez aussi vous poser la question d’adapter ou non les aspects que vous avez placés au début sur le cadre durant sa création. Il se peut que ces aspects ne servent plus à rien ou doivent être modifiés.

Voici quelques conseils pour chacune des étapes.

En ce qui concerne les étapes mineures

  • Avez-vous besoin d’ajouter un nouveau lieu dans votre partie pour tenir compte de ce que les PJ ont fait ? Si c’est le cas, ajoutez-y aussi quelques PNJ pour donner un peu plus de personnalité au lieu, et ajoutez aussi un enjeu.
  • Les PJ ont-ils résolu un enjeu d’un lieu particulier ? Débarrassez-vous de cet aspect inutile, ou modifiez-le en tenant compte de la façon dont l’enjeu a été traité (Dans l’ombre du nécromancien devient Souvenirs d’une tyrannie par exemple).

Le groupe atteint une étape mineure, car ils ont sauvé le fils du seigneur de Varendep des griffes des sbires de Barathar, la reine des contrebandiers. C’est une petite victoire, mais elle peut avoir des bénéfices importants, car le seigneur Bornhold de Varendep est maintenant leur allié.

Amandine réfléchit aux changements induits par cette victoire du groupe. Elle n’a pas besoin d’ajouter un nouveau lieu, mais elle se dit que Barathar peut en vouloir à Varendep pour s’être extirpé de ses griffes maintenant que le fils de leur seigneur est en sécurité. Elle décide de modifier l’enjeu de Varendep pour passer de Fidélité secrète à la reine des contrebandiers en En guerre contre Barathar, pour mieux indiquer le changement dans la dynamique du pouvoir et la volonté du seigneur Bornhold de s’opposer à elle.

En ce qui concerne les étapes importantes

  • Les PJ ont-ils résolu un enjeu qui concernait le monde dans sa globalité ? Si c’est le cas, modifiez ou altérez cet aspect.
  • Les PJ ont-ils créé un changement permanent dans un lieu ? Si c’est le cas, ajoutez un nouvel enjeu qui en tienne compte, pour le meilleur ou pour le pire.

Plus tard, le groupe pourchasse Hollister, le lieutenant de Barathar, en dehors des contrées de Sindral. Barathar est toujours une menace, mais son pouvoir sur place en est diminué ; c’est une victoire majeure pour le groupe. Cynere a embroché Hollister dans un corps à corps et il n’est plus vraiment un danger pour le lieu ; cela résout un enjeu qui concerne le monde Tout le monde craint Hollister, et donc Amandine l’efface. Elle ne sait pas encore par quoi le remplacer donc, pour l’instant, elle ne rajoute rien et y réfléchira plus tard.

Les personnages ont aussi créé un changement permanent dans les contrées de Sindral ; cette partie du monde n’est plus sous la coupe de Barathar. La plupart des gens leur en sont reconnaissants, mais quelques-uns de ses sbires traînent encore dans le coin et peuvent causer des problèmes. Amandine remplace l’enjeu Le siège du pouvoir de Barathar par un autre, Un sourire au grand jour, un couteau dans l’ombre, afin de tenir compte de ce changement.

En ce qui concerne les étapes majeures

  • Les PJ ont-ils changé le monde de façon permanente ? Si c’est le cas, ajoutez un enjeu pour en tenir compte, en bien ou en mal.

Enfin, les héros affrontent et vainquent Barathar lors d’une confrontation épique. Barathar était une des personnalités importantes et influentes dans le milieu des truands et sa défaite va faire des vagues. Quelqu’un voudra prendre sa place, et il y a beaucoup de prétendants. Amandine ajoute l’enjeu Un pouvoir clandestin vacant pour en tenir compte.

Vous n’avez pas besoin de modifier le monde aussi souvent que les personnages des joueurs. Si vous le pouvez, soyez aussi réactif que possible. En d’autres termes, focalisez votre énergie et votre attention sur les aspects du monde avec lesquels les joueurs ont directement interagi ou qu’ils ont changé.

S’il y a des aspects que vous n’avez pas encore explorés, gardez-les si vous pensez qu’ils pourront être utiles dans le futur. Cependant, vous pouvez aussi les remplacer par des aspects plus pertinents et plus en lien avec ce qui se passe actuellement dans votre histoire, ou aussi pour montrer aux joueurs que le monde évolue.

Barathar n’était pas la seule dans la place. Le Roi-Crâne rôde dans le nord, et le seigneur Wynthrep prépare la guerre dans l’est lointain. Amandine aime bien l’idée d’avoir des PJ qui affrontent un puissant nécromancien dans un futur assez proche, du coup elle décide de garder l’enjeu L’obscurité arrive en rampant du nord.

L’autre enjeu, Les sabres s’entrechoquent dans l’est est aussi un aspect intéressant, mais elle estime que la confrontation avec la reine des contrebandiers a donné au Seigneur Wynthrep l’opportunité qu’il attendait pour déclencher sa guerre. Elle remplace donc Les sabres s’entrechoquent à l’est par L’est est en guerre ! Cela devrait forcer les PJ à faire un choix délicat.

Souvenez-vous aussi que si les PJ se débarrassent d’un enjeu imminent, un autre doit arriver pour prendre sa place. Ce n’est pas nécessaire de vous en préoccuper dans l’instant, vous avez seulement besoin de faire sentir à vos joueurs que le monde est en train de changer. Au bout d’un moment, si vous sentez que vos enjeux imminents ne sont plus une source de jeu, cela veut probablement dire qu’il faut en créer de nouveaux, soit pour le cadre soit pour des lieux spécifiques.

Gérer les PNJ

MJ, rappelez-vous que quand vous ajoutez un nouveau lieu dans le cadre de la partie, c’est toujours bien de rajouter au moins un PNJ pour aller avec. Parfois, vous déplacerez plutôt un PNJ d’un lieu que vous n’utiliserez plus vers un nouveau lieu.

De la même manière, quand il y a un changement significatif dans un lieu ou dans le cadre, il faut veiller à ce que les PNJ actuels soient suffisants pour représenter et marquer ce changement. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en ajouter un, ou modifier un PNJ déjà en place de manière significative. Ajoutez-lui quelques aspects ou modifiez les aspects existants afin que ce PNJ soit toujours pertinent pour l’enjeu en cours.

La plupart du temps, vous saurez de manière évidente qu’il vous faut un nouveau visage pour un lieu donné. Quand l’ancien « locataire » du lieu meurt, est mis hors-jeu ou devient ennuyeux, cela veut probablement dire qu’il est temps de faire des changements.

Quand les héros ont sauvé Carris, le fils du seigneur Bornhold des mains de la reine des contrebandiers, le seigneur est devenu leur débiteur. Pour en tenir compte, Amandine a changé quelques-uns de ses aspects pour le rendre plus amical envers les PJ et moins soumis à Barathar.

Quand Barathar a été défaite, Amandine s’est dit qu’elle avait besoin de quelqu’un pour prendre sa place et diriger la pègre local. Carris et Barathar étaient devenus amants au cours de la captivité de Carris et il n’est pas particulièrement enchanté de sa mort. En fait, il est tellement fâché qu’il décide de prendre sa place et de devenir le Roi contrebandier des contrées de Sindar. Il a juré de reprendre à son compte le monde criminel au nom de Barathar et, comme Amandine n’avait pas préparé de caractéristiques pour lui, elle s’y plonge et en fait un vrai méchant prêt à affronter les PJ. Cela risque même d’être un peu compliqué de s’en défaire…

PNJ récurrents

Il y a principalement deux manières de réutiliser des PNJ. Vous pouvez vous en servir pour montrer aux PJ que leurs personnages ont évolué par rapport à leurs débuts, ou vous pouvez vous en servir pour leur montrer que le monde aussi évolue en fonction des PJ.

La première manière de faire suppose que vous ne modifiez pas le PNJ, c’est justement le but de cette méthode, la prochaine fois que les PJ vont le rencontrer ils devraient aisément le surclasser, ou avoir d’autres soucis, ou être passés à autre chose, bref ils ont changé mais pas le PNJ. Il se peut même que le PNJ « régresse ». Avant il était un PNJ principal, maintenant il n’est plus qu’un PNJ secondaire tellement les PJ ont progressé.

La seconde manière de faire fait progresser le PNJ de la même façon que les PJ. Vous ajoutez de nouvelles compétences, modifiez ses aspects, ajoutez une prouesse ou deux et tout ce qui est nécessaire pour que le PNJ reste un personnage important et intéressant pour les PJ. Ce type de PNJ peut rester présent dans l’histoire pendant un bout de temps, par exemple comme leur némésis pendant plusieurs arcs narratifs, alors que les PJ progressent et deviennent de plus en plus puissants.

Barathar a progressé parallèlement aux PJ. C’était une méchante majeure et Amandine voulait qu’elle reste l’ennemie des personnages jusqu’à ce qu’ils gagnent contre elle. Ainsi, chaque fois que les PJ atteignaient une étape, Amandine en appliquait les effets à Barathar. Elle a aussi fait quelques modifications de-ci de-là (modifier les aspects, échanger des compétences) pour rester en phase avec les actions des personnages durant l’histoire.

Sir Hanley, le chevalier qui avait essayé d’empêcher les personnages d’entrer à Varendep lors de leur première visite, représentait une menace sérieuse lorsqu’ils l’ont rencontré pour la première fois. C’était un PNJ majeur, et le combat était pensé pour être le point culminant d’une session. Les PJ ont réussi à le vaincre, en l’ayant convaincu de leur bon droit, ce qu’il l’a rendu moins intéressant par la suite. Comme c’est un type rancunier, il leur a fait obstruction à quelques reprises, mais il n’a pas progressé pendant que les PJ s’amélioraient, si bien qu’ils l’ont rapidement surclassé. La dernière fois qu’ils l’ont rencontré, les PJ ont rapidement rossé Sir Hanley avant de l’envoyer panser ses blessures au loin.

fatecore/progression_du_monde.txt · Dernière modification: 2015/11/25 13:39 par sioc